Note: Les champs obligatoires sont signalés par
Mot de passe oublié ? Faire une demande de compte »

Bon Boullogne 1649-1717 - Un chef d'école au Grand Siècle

REF ES706216 EAN 9782711862160

 Bon Boullogne 1649-1717 - Un chef d'école au Grand Siècle

Bon Boullogne 1649-1717 - Un chef d'école au Grand Siècle

Bon Boullogne, dit Boullogne l'aîné, (1649-1717) est peintre et graveur.
D'abord élève de son père, Louis, dont il a été longtemps considéré comme le plus doué de ses enfants, Bon Boullogne montra de bonne heure de grandes dispositions pour la peinture. On pense qu'il l'a aidé dans ses travaux dans la Grande Galerie du Louvre.

Bon Boullogne demeura cinq ans à Rome, et y acquit à un très haut degré l'art de faire des pastiches, réalisant des copies de Raphael. Il alla en Lombardie étudier le Corrège et le Carrache, tout en préférant le Guide, le Dominiquin, l'Albane... ce qui explique les grandes affinités de sa peinture, particulièrement en mythologie, avec l'école de Bologne.

De retour en France, il fut reçu à l'Académie royale en 1677 et nommé professeur et peintre du roi en 1678. Il travailla dans l'église des Invalides, au palais et à la chapelle de Versailles, à Trianon.

Employé par Le Brun à Versailles, il devient rapidement un des peintres les plus en vue. Son activité se partage entre commandes royales et travaux parisiens.Grand décorateur, il participe, à partir de 1702, aux travaux de l'église des Invalides, puis de la chapelle de Versailles. Il avait également peint des plafonds au Palais de Justice, au couvent des Célestins, à la Comédie-Française.
Son atelier était le plus fréquenté du temps, et il fut l'un des premiers à préconiser l'étude aussi des maîtres flamands et hollandais.
Avec son frère Louis, il joua un rôle dans l'assouplissement du style de la peinture française à la fin du XVIIé siècle. en utilisant la leçon de Corrège, de Dominiquin et de l'Albane, auxquels il devait beaucoup.

Rappels:
Son père, Louis le Père ou le Vieux (Paris 1609 - id. 1674) se lia en Italie avec Sébastien Bourdon, travailla au Louvre, à Versailles, dans de nombreux hôtels parisiens et fut l'un des fondateurs de l'Académie.

Son frère, Louis (Paris 1654 - id. 1733) lui succède en 1673 à l'Académie de France à Rome. Il copie également Raphaël. Dès son retour il est employé à Versailles avec son frère et travaille dans un style analogue. Pour le roi, il exécute plusieurs tableaux au Grand Trianon, à Marly, à Fontainebleau, à Meudon. Il travaille également à l'église des Invalides et à la chapelle de Versailles. Chargé d'honneurs à la fin de sa vie, il est anobli par Louis XIV.

Format
22 x 28
Nombre de pages
144
Nombre d'illustrations
125
Façonnage
Broché rabats
Date de parution
décembre 2014
Editeur
Réunion des musées nationaux - Grand Palais
Diffuseur
Flammarion
Auteur
François Marandet : spécialiste du marché de l'art de la première motié du XVII siècle, auteur de plusieurs ouvrages sur la peinture des XVII et XVIII siècle.
Musée
Paris - Réunion des musées nationaux- Grand Palais, Dijon - Musée Magnin
Thèmes
Louis XIV, Peinture
Courants artistiques
Peinture française, XVIIème, XVIIIème
Langues
Français
imprimer