Note: Les champs obligatoires sont signalés par
Mot de passe oublié ? Faire une demande de compte »

Rosa Bonheur et sa famille - Trois générations d'artistes

REF ES706336 EAN 9782711863365

 Rosa Bonheur et sa famille - Trois générations d'artistes

Déplacez la souris sur la photo pour zoomer
Rosa Bonheur et sa famille - Trois générations d'artistes

Entre 1860 et 1930, le village de Magny-les-Hameaux fut habité par de nombreux artistes, parmi lesquels les membres de la famille Bonheur pendant trois générations.

Auguste Bonheur (1824-1884), avait racheté l'ancien presbytère de Magny-les-Hameaux, aménagé quelques années auparavant en atelier par le peintre paysagiste et animalier Bascassat.
C'est là que les frères et sœurs de Rosa Bonheur, Auguste, Isidore et Juliette, travaillant en étroite collaboration, produisirent une œuvre importante, tant peinte que sculptée, que l'exposition propose de redécouvrir.
Bonheur réunit autour de lui un cénacle d'écrivains et de musiciens et contribua à faire de la maison de Magny un pôle important de la vie artistique à l'ouest de Paris.

Marie-Rosalie dite Rosa (Bordeaux, 1822 - Melun 1899) eu d'abord comme maître son père, Raymond Bonheur (1796-1849), qui encouragera ses enfants dans la voie artistique : outre Rosa, Auguste et Juliette (elle épousera le fondeur d'art Peyrol) deviendront peintres tandis que son frère Isidore Bonheur sera sculpteur.

Enfant, elle fait preuve d'une extraordinaire habileté pour dessiner les hommes et les animaux. Ce fut dans le Bois de Boulogne, qui possédait encore son côté sauvage, qu'elle fit ses premières études, ses premiers croquis.
Jeune fille, elle prit des vêtements d'homme pour fréquenter les abattoirs, les foires, se mêlant aux maquignons... En principe, à cette époque et ce depuis le 26 brumaire an IX, « toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la préfecture de police pour en obtenir l'autorisation, et celle-ci ne peut être donnée qu'au vu d'un certificat d'un officier de santé ». Ces autorisations furent très rares : entre 1850 et 1860, il n'en a été délivré que 12 dont Rosa.

«Le marché aux chevaux», toile qui parut au Salon de 1853, la plaça au premier rang des peintres modernes.

Format
22 x 28 cm
Nombre de pages
112
Nombre d'illustrations
120
Façonnage
Broché
Date de parution
avril 2016
Editeur
Rmn
Diffuseur
Flammarion
Musée
Paris - Réunion des musées nationaux- Grand Palais, Magny-les-Hameaux - Musée national de Port-Royal-des-Champs
Thèmes
Peinture, Scène champêtre, Sculpture
Courants artistiques
Peinture française, Réalisme, XIXème
Artiste
Rosa Bonheur (1822-1899)
Langues
Français
imprimer